Donate

Our Sponsors

Merck
Ferring Pharmaceuticals
EMD Serono
123
Psychology

Le pouvoir de la pensée positive

LE POUVOIR DE LA PENSÉE POSITIVE
Vous avez plus de contrôle que vous ne croyez !
par Sue Dumais

Votre marche vers la fertilité est probablement ponctuée de moments où vous avez le sentiment qu’aucun choix ne s’offre à vous et que vous êtes emportée dans une spirale incontrôlable. Vous pensez peut-être que votre parcours se déroule à l’extérieur de vous-même, mais il peut, à la longue, définir qui vous êtes à l’intérieur. Les femmes sont nombreuses à dire qu’elles se sentent défaites, brisées ou impuissantes. Et s’il n’était pas nécessaire de souffrir autant ? Si vous pouviez transformer votre quête de la fertilité ? Plutôt que vous sentir désespérée et confuse, si vous pouviez vous sentir inspirée et en paix ? La bonne nouvelle est que vous avez plus de contrôle sur votre expérience que vous ne croyez. Pour commencer, il vous faut être consciente de vos pensées et convictions au sujet de votre fertilité et de vous-même.

Prenez un moment pour réfléchir au dialogue qui a cours chaque jour dans votre esprit. La plupart des gens entendent un bavardage constant dans leur tête. Chez certains, les pensées surgissent à la manière d’une tempête, précipitées et furieuses, alors que chez d’autres le rythme est plus lent, mais constant. Bien que le rythme de nos pensées soit important, leur nature a un effet plus important sur notre vie. Chacune de nos pensées est soit positive, soit négative. Les pensées positives peuvent nous motiver, nous inspirer et nous encourager. Cependant, les pensées négatives peuvent nous décourager, nous rendre confus et même nous paralyser. Vos pensées sont-elles surtout positives ou négatives ?

Toutes nos pensées créent des réactions en chaîne. Les pensées négatives sont suivies en général d’émotions négatives suivies à leur tour d’une réponse négative du corps. Par exemple, la pensée « Qu’arrivera-t-il si je ne deviens jamais enceinte ? » entraînera une réaction négative telle que la peur. Le sentiment de peur produit souvent de la tension (la partie inférieure de l’abdomen devient tendue ou les muscles de la poitrine se contractent). Tout commence par une pensée. Bien qu’être consciente de ce dialogue intérieur puisse aider, cette réaction en chaîne survient fréquemment à notre insu.

De nombreuses personnes croient que nous avons environ 60 000 pensées chaque jour et que nous n’avons conscience que de 5 % d’entre elles. Cela signifie que nous entendons seulement 5 % de ce que nous nous disons à nous-mêmes chaque jour. Les 95 % qui restent jouent sans arrêt sur une bande qui se déroule dans notre subconscient ou notre esprit. Nos pensées subconscientes sont beaucoup plus puissantes que les pensées de notre esprit conscient. Elles surgissent habituellement en grappes qui créent une certitude solidement enracinée. Chaque jour, nous prenons des décisions sur la base de nos pensées et convictions subconscientes. Pour interrompre ce cycle, la solution consiste à devenir plus conscients de nos pensées et convictions quotidiennes, et à orienter nos pensées vers des réflexions plus positives, encourageantes et aimantes.

Prendre conscience de nos pensées est la première étape vers la transformation de notre esprit et, à mesure que notre esprit changera, notre expérience de la vie changera elle aussi. J’ai mentionné plus tôt que nous avons environ 60 000 pensées par jour. La bonne nouvelle est que nous ne pouvons avoir qu’une seule pensée à la fois. Une pensée alimentera la pensée suivante, puis une autre et ainsi de suite, ce qui créera l’illusion d’une tempête de pensées, mais chaque moment ne peut être occupé que par une pensée à la fois. Il s’agit vraiment d’une excellente nouvelle parce que tout ce que vous avez besoin de faire est de commencer par la pensée que vous entendez, ou commencer par une conviction que vous voulez changer. La prise de conscience est la première condition !

Dans mes cours de Yoga pour la fertilité, la posture de l’enfant me donne l’occasion d’inciter à une réflexion sur notre rapport avec nous-mêmes. Nombre de mes clientes sont surprises de découvrir à quel point ce qu’elles se disent à elles-mêmes est négatif et les pensées à leur propre sujet, carrément méchantes. Nous nous disons à nous-mêmes des choses que nous n’oserions jamais dire à une autre personne, en particulier à une personne qui nous est chère.

Quand j’étais jeune, je me haïssais tellement que j’étais mon pire ennemi. Mon dialogue intérieur était terriblement cruel et blessant. Imaginez que quelqu’un vous murmure constamment à l’oreille : « Tu n’es bonne à rien et tu ne seras jamais bonne à rien. » Malheureusement, beaucoup d’entre nous acquièrent ces convictions destructrices à un très jeune âge et, une fois que nous avons accumulé suffisamment de preuves, nous les considérons comme une vérité. Le message est ensuite archivé dans notre subconscient et influence toutes nos décisions. Prendre conscience de nos pensées et convictions autodestructrices et les identifier est la première étape sur la voie de leur transformation.
  
J’aimerais que vous preniez un moment pour réfléchir à votre dialogue intérieur.

Comment vous parlez-vous à vous-même jour après jour ?

Êtes-vous bienveillante envers vous-même ?
Vous parlez-vous comme vous parleriez à votre meilleure amie ?

Vos paroles offrent-elles du soutien et des encouragements, ou bien sont-elles dures, critiques, voire cruelles ?

L’étape suivante est l’acceptation. Si vous ratez cette étape, vous risquez fort de conserver une attitude de juge. Continuer à porter des jugements sur vous-même ne fera que vous emprisonner dans ce cercle autodestructeur. Ainsi, lorsque vous entendez une pensée négative, remarquez-la, acceptez-la et consentez à la modifier. L’acceptation préviendra toute autre forme de jugement et vous permettra d’accéder à l’étape suivante : passer à l’action.

Quand on passe à l’action, la méthode la plus courante pour transformer les pensées négatives consiste à utiliser des affirmations. Une affirmation est la répétition très fréquente d’un mot ou d’une phrase qui vous permet de remplacer les pensées négatives par des pensées plus positives.

Beaucoup de gens ont de la difficulté avec l’affirmation et se sentent frustrés lorsque les résultats tardent à venir. L’affirmation va au-delà de la simple répétition de mots : vous devez y mettre le sentiment et invoquer l’émotion appropriée pour que la métamorphose se produise. Rappelez-vous le chemin  pensée, émotion, puis réaction physique du corps. Lorsque vous avez des pensées négatives, vous vous sentez « mal ». Quand vous utilisez une affirmation, vous avez besoin d’inviter et d’encourager les « bons » sentiments pour être en accord avec vos pensées positives. C’est en éprouvant les sentiments associés aux affirmations positives que vous permettrez à la transformation de se produire.

Je trouve l’exemple de la gratitude facile à utiliser. Je peux dire les mots « Je suis reconnaissante pour mon partenaire », mais les mots n’ont aucun sens si je ne génère aucun sentiment de gratitude dans mon corps. Pendant que vous répétez ces mots dans votre tête ou à haute voix, laissez le sentiment de gratitude envahir votre cœur. Imaginez un chaleureux sentiment de reconnaissance au milieu de votre poitrine. Vous pourriez visualiser la gratitude comme une couleur ou une image. Invitez le sentiment de gratitude au plus profond de votre corps et même de vos cellules. Si vous vous laissez aller à un profond sentiment de gratitude, votre énergie se transformera, vos pensées et vos émotions s’ajusteront à vos sensations physiques et vous vous « sentirez » mieux.

Voici quelques façons de mettre cela en pratique :

1. Choisissez une affirmation et répétez-la au moins 10 fois en invitant un « bon » sentiment dans votre corps. Refaites cet exercice plusieurs fois par jour, en particulier au saut du lit le matin et avant de vous endormir. (Par ex. : « J’aime mon corps et j’ai confiance en sa sagesse. » « Je suis une femme dynamique et fertile. » « Je choisis la paix, la foi et l’amour chaque jour. ») Rappelez-vous de générer le sentiment d’affirmation dans votre corps. Pendant que vous dites ces mots, imaginez qu’ils expriment la vérité. Imaginez comment vous vous sentiriez si l’affirmation exprimait la réalité.
2. Dites l’affirmation dans votre tête ou à haute voix devant le miroir. Cela peut la rendre plus réelle et produire une conviction plus profonde par rapport à votre affirmation ou à vos paroles.
3. Remplacez chaque pensée négative que vous entendez par une pensée positive (par ex. : « Je suis tellement idiote » peut être remplacé par « Je fais de mon mieux »).
4. Rappelez-vous que vous n’êtes pas obligée de croire chaque pensée qui vous vient à l’esprit. En fait, la plupart de nos pensées négatives sont inspirées par la P.E.U.R. – Preuves Erronées Usurpant la Réalité.
5. Lorsque vous ne savez plus quels mots utiliser pour contrecarrer vos pensées négatives, demandez-vous : « Que dirais-je à ma meilleure amie dans cette situation ? »
6. Une séance quotidienne de méditation vous aidera à reprendre le contrôle de vos pensées et apaisera votre esprit. Fermez les yeux et imaginez que votre regard se porte sur le côté droit de votre cerveau, qui abrite les centres de réflexion et de création. Cela vous aidera à vous concentrer sur le moment présent. Le côté gauche du cerveau est la partie active et analytique. La méditation axée sur le côté droit du cerveau a aidé beaucoup de mes clientes à trouver la paix en ralentissant le cours de leurs pensées.
7. Pratiquez la gratitude tous les jours ! Trouvez quelque chose au sujet de vous-même ou de votre existence dont vous êtes reconnaissante. Tenez un Journal de gratitude et notez chaque soir 3 choses dont vous êtes reconnaissante. N’oubliez pas d’inviter dans votre cœur et votre corps le sentiment de gratitude.
8. Vous pourrez en apprendre davantage sur le pouvoir de la pensée positive de même que sur la façon d’identifier et de transformer des convictions qui vous limitent en consultant les ouvrages suivants :
  • The Biology of Belief – du Dr Bruce Lipton
  • The Big Leap – de Gay Hendricks
  • Excuses BEGONE! – du Dr Wayne Dyer
Soyez patiente ! L’exercice de la pensée positive deviendra plus facile et plus familier à l’usage. Il y aura sans doute des journées difficiles où vous vous inquiéterez peut-être de ressentir peu de contrôle sur vos pensées. Dès l’instant où vous devenez consciente de votre inquiétude, vous pouvez reprendre le contrôle. Le contrôle vient de votre réaction à la situation. Le contrôle, c’est savoir que vous pouvez choisir de réagir d’une manière positive ou négative. Aucune des deux n’est bonne ni mauvaise. La voie négative présente habituellement un défi plus grand, tandis que la voie positive est bienveillante et aimante. Chaque voie sera une source d’apprentissage. Plus vous vous exercerez, plus votre confiance augmentera. Vous finirez par vous rendre compte que vous avez toujours le choix et que personne ne peut vous en priver, sauf VOUS. Soyez votre meilleure amie ! Adressez-vous des paroles empreintes de bonté ! Vous le méritez !

Sue Dumais est la fondatrice du Family Passages Mind Body Studio à Vancouver, en Colombie-Britannique. Elle est l’auteure de « A Strong Core for Life » et de « Yoga for Fertility Handbook ». Elle a créé un certificat de spécialiste de l’exercice pour la fertilité et conçu une formation pour devenir instructeur de yoga pour la fertilité. Les cours de yoga pour la fertilité, les séances privées de thérapie par le yoga et le programme corps-esprit « Transformez votre fertilité » destiné aux couples qu’elle a mis au point ont contribué à transformer l’expérience de l’infertilité pour un grand nombre de femmes et de couples. Pour plus d’information, visitez www.familypassages.ca ou composez le 604-266-6470.